ECONOMIQUE

0 votes

Impacts socio-economiques du complexe solaire Noor Ouarzazate co-financé par la BAD et les FIC

Projets

Publié le

09/12/2015 21:17:25

intégrer

1 votes

0 votes

0 votes

0 votes

0 votes

0 votes

0 votes

2 votes

0 votes

0 votes

0 votes

0 votes

3 votes

6 votes

0 votes

0 votes

0 votes

0 votes

0 votes

1 votes

0 votes

0 votes

0 votes

0 votes

30 votes

MAROC

Visite officielle du président Akinwumi Adesina - Rabat 19 Juillet 2016

Visite officielle du président Akinwumi Adesina - Rabat 19 Juillet 2016

Publié le

22/07/2016 22:36

AA 2016 : interview du Ministre des Affaires Etrangères marocain

AA 2016 : interview du Ministre des Affaires Etrangères marocain

Publié le

31/05/2016 17:35

Impacts socio-économiques du complexe solaire Noor Ouarzazate co-financé par la BAD et les FIC (2016.02)

Impacts socio-économiques du complexe solaire Noor Ouarzazate co-financé par la BAD et les FIC (2016.02)

Impacts socio-économiques du complexe solaire Noor Ouarzazate co-financé par la BAD et les FIC

Publié le

03/02/2016 14:55

Impacts socio-economiques du complexe solaire Noor Ouarzazate co-financé par la BAD et les FIC

Impacts socio-economiques du complexe solaire Noor Ouarzazate co-financé par la BAD et les FIC

Publié le

09/12/2015 21:17

Socio-economic impacts of the Noor Ouarzazate solar complex co-financed by AfDB and CIF.

Socio-economic impacts of the Noor Ouarzazate solar complex co-financed by AfDB and CIF.

Publié le

09/12/2015 21:16

Nourrir l'Afrique : message du Président de la BAD sur la conférence de Dakar ( Sénégal )

Nourrir l'Afrique : message du Président de la BAD sur la conférence de Dakar ( Sénégal )

Publié le

16/10/2015 13:32

AfDB - ADER 2015 animation FRENCH

AfDB - ADER 2015 animation FRENCH

Publié le

11/06/2015 21:30

AfDB - ADER 2015 animation ENGLISH

AfDB - ADER 2015 animation ENGLISH

Publié le

11/06/2015 21:26

Maroc: La santé pour tous

Maroc: La santé pour tous

Les dépenses de santé au Maroc peuvent représenter encore une charge lourde pour les ménages. Selon certains documents, moins de la moitié de l’ensemble des frais étaient couverts par l’Etat ou l’assurance maladie il y a encore tout juste quelques années. L’accès aux soins médicaux au Maroc était limité par la faible couverture des régimes de protection sociale. Voici moins de dix ans, seulement 32 % de la population était couverte par une assurance maladie obligatoire ou par une assurance privée. Aujourd’hui, grâce aux réformes du système de soins et à RAMED, le nouveau régime d’assistance médicale, les autorités déclarent que le chiffre est passé à 53 %. La réforme des soins de santé et de la protection est au cœur de la politique de protection sociale du Royaume, l’accent étant mis sur l’inclusion sociale. Et grâce au soutien de la Banque africaine de développement, ces réformes devraient donner de bons résultats en particulier parmi les couches défavorisées et les personnes les plus vulnérables de la société.

Publié le

24/04/2015 12:08

Morocco: Health for all

Morocco: Health for all

Health expenditures in Morocco can still represent a heavy burden for households with records showing that until a few years ago, less than half of all costs were being met by the state or health insurance. Access to health care in Morocco was limited by the poor coverage of social protection mechanisms. Less than ten years ago just 32% of the population was insured either through compulsory health insurance or private insurance, now thanks to reforms in the care system and to RAMED, the new Medical Assistance Regime, officials say that number has increased to 53%. Reforming health care and protection is at the heart of the Kingdom’s social welfare policy with emphasis on social inclusion. And supported by the African Development Bank’s Human and Social Development Department these reforms are being to show good results especially amongst the underprivileged and most vulnerable members of society.

Publié le

24/04/2015 12:04

L’eau pour une vie meilleure

L’eau pour une vie meilleure

L’accès à l’eau potable sur le continent africain a connu une évolution forte et positive durant la dernière décennie, marquée par la réalisation des objectifs du millénaire L’accès à l’eau potable sur le continent africain a connu une évolution forte et positive durant la dernière décennie, marquée par la réalisation des objectifs du millénaire . Au sud du Sahara, seule la moitié de la population y avait accès en 1990. 20 ans plus tard, ils sont près de deux tiers. Grâce notamment à l’action de la Banque africaine de développement, premier partenaire en Afrique dans le secteur de l’eau.

Publié le

20/03/2015 11:33

Water for a better life

Water for a better life

Access to clean water in Africa has experienced a significant and positive development in the last decade, in line with the achievements of the Millennium Goals. South of the Sahara, only half of the population had access in 1990, 20 years later that has risen to two-thirds. Thanks to the work of the African Development Bank, Africa’s main partner in the water sector.

Publié le

20/03/2015 11:32

Maroc: L'eau, un préalable au développement durable

Maroc: L'eau, un préalable au développement durable

Le développement économique récent du Maroc, qui s'est traduit par une croissance importante dans le tourisme et l'agriculture, a créé une pression supplémentaire sur les ressources en eau du pays. Optimiser l'utilisation des ressources d'une manière écologique et durable était l'un des éléments clés d'un programme de 1,4 milliard de dollars financé par la Banque africaine de développement (BAD). L'eau potable est maintenant disponible, à travers tout le pays, pour 15 millions de personnes supplémentaires.

Publié le

19/03/2015 18:46

Water for a better life

Water for a better life

Access to clean water in Africa has experienced a significant and positive development in the last decade, in line with the achievements of the Millennium Goals. South of the Sahara, only half of the population had access in 1990, 20 years later that has risen to two-thirds. Thanks to the work of the African Development Bank, Africa’s main partner in the water sector. In Rwanda, for example, AfDB projects over the past five years has provided nearly 600,000 people with drinking water close to their homes. The primary beneficiaries are women, especially young girls. In the region of Louga, 200 kilometres north of Dakar, the Millenium drinking water and sanitation program, or PEPAM, has meant several villages are now connected to the water mains, allowing women’s groups to improve the quality of their market produce. The project has helped about 800,000 people in rural areas, almost 6% of the Senegalese population and some of the infrastructure has been in place for several years. Their management has been delegated to user associations. 500 have been created across the country; they’re responsible for the distribution of water, the collection of water bills and basic maintenance. A priority of every development program is to help the most remote areas. And this applies even to countries that have a solid infrastructure already in place. With 90% of its population having access to water, Tunisia is a pioneer on the continent. However, inequalities do exist; entire territories are without water, which has a serious effect on livestock ranchers and farmers, who often want to seek a living elsewhere. Yet these provinces have what it takes for economic development. The supply of drinking water covers more than 80% of Tunisia. The African Development Bank is funding a $140 million program, which got underway in 2012. Preserving the environment and natural resources is essential in every country in the world, but even more important in countries, like here in Morocco, which is in a situation of water stress. At the city of Khenifra in the Middle Atlas region much of the sewage went straight into the river, making it totally unsuitable for human consumption and destroying much of the aquatic life. The construction of a treatment and sewerage plant means the water from the river can be filtered to make it drinkable. The new plant supplies nearly 250,000 people with clean water. A few miles away, in Khourigba, a municipal team is carrying out maintenance on the city’s new sanitation network. Just two years ago, houses, cellars and sewers were flooded and overflowed into the streets with every heavy rain. Considerable progress has been made across the continent: the AfDB has now helped tens of millions of Africans benefit from access to water, improving health, quality of life, education and entrepreneurship. But the challenges are immense: the annual deficit in water and sanitation infrastructure is estimated at more than $14 billion. With the African population expected to double by 2040, only determined action and renewed support from donors will win the 'Battle of Water' for the poorest on the continent.

Publié le

11/03/2015 16:45

L’eau pour une vie meilleure

L’eau pour une vie meilleure

L’accès à l’eau potable sur le continent africain a connu une évolution forte et positive durant la dernière décennie, marquée par la réalisation des objectifs du millénaire . Au sud du Sahara, seule la moitié de la population y avait accès en 1990. 20 ans plus tard, ils sont près de deux tiers. Grâce notamment à l’action de la Banque africaine de développement, premier partenaire en Afrique dans le secteur de l’eau. Par exemple, ici au Rwanda, les projets de la BAD des 5 dernières années ont permis à près de 600 000 personnes d’avoir un point d’eau potable proche de leurs domiciles. Les premiers bénéficiaires sont les femmes, en particulier les jeunes filles. Dans la région de Louga, à 200 kilomètres au nord de Dakar, le programme d’eau potable et d’assainissement du millénaire, le PEPAM a permis d'installer des infrastructures d'approvisionnement en eau dans plusieurs villages permettant à des groupements de femmes d'améliorer leurs productions maraîchères. Le projet a atteint environ 800 000 personnes en milieu rural, soit presque 6% de la population sénégalaise et certaines infrastructures existent depuis plusieurs années. Leur gestion a été déléguée à des associations d’usagers, les ASUFOR. 500 ont été créé sur l’ensemble du territoire, elles sont chargées d’assurer la distribution de l’eau, de l’encaissement des paiements et, comme ici, des petits travaux de maintenance. Une des priorités de chaque programme de développement est de servir les territoires les plus reculés. Et cela peut même concerner les pays les mieux équipés en infrastructures. Avec 90% de la population ayant accès à l’eau, la Tunisie fait figure de pionnier sur le continent. Pourtant, cela cache de profondes inégalités : Des territoires entiers sont totalement démunis avec des conséquences importantes sur les activités des éleveurs et des agriculteurs qui cherchent à quitter ces régions. Pourtant, ces provinces recèlent des atouts importants de développement économique. Le programme d’alimentation en eau potable s’étend sur plus de 80% de la Tunisie. Démarré en 2012 et pour un montant de 100 millions d’euros, le projet est financé par la Banque africaine de développement. La préservation de l’environnement et des ressources naturelles est indispensable dans tous les pays du monde mais encore plus essentiel dans les pays, comme ici au Maroc, qui est dans une situation de stress hydrique. La ville Khenifra, dans le moyen Atlas, rejetait une grande partie des eaux usées dans le fleuve, le rendant totalement impropre à la consommation et détruisant une bonne partie de la faune aquatique. La construction de cette station de traitement et de déminéralisation a alors permis de transformer l’eau qui provient du fleuve pour la rendre potable. Ce procédé novateur, permet d'alimenter près de 250 000 personnes. À quelques kilomètres de là, à Khourigba, l'équipe municipale entretient le nouveau réseau d’assainissement de ville. Il y a à peine deux ans, les maisons, les caves et les égouts étaient submergés et débordaient dans les rues à chaque pluie importante. Sur tout le continent, des progrès considérables ont été faits : la BAD a permis à plusieurs dizaines millions d’africains de bénéficier d’un nouvel accès à l’eau, améliorant ainsi la santé, la qualité de vie, l’éducation ou encore l’entreprenariat. Mais les défis restent immenses : le déficit annuel en matière d’infrastructures d’eau et d’assainissement est estimé à plus de 10 milliards d’euros. Quand on sait que la population africaine va doubler d'ici 2040, seule la poursuite d'une politique volontariste avec un soutien renouvelé des bailleurs de fonds pourra gagner la 'Bataille de l'eau' pour les plus pauvres.

Publié le

11/03/2015 16:44

For a better life: AfDB Human Development Projects transforming the lives of people in Morocco, Rwanda and Tunisia

For a better life: AfDB Human Development Projects transforming the lives of people in Morocco, Rwanda and Tunisia

Africa’s future is in the hands of its youth! Youths account for more than 60% of a population with a billion inhabitants; a population that will more than double in 2050. Africa will have the most abundant human resources in 2040, surpassing China and India. Human capital is at the heart of AfDB reflections and actions to make the most of Africa’s immense wealth. This movie relates the story of men and women whose lives have been transformed through human development projects financed by the African Development Bank (AfDB) in the areas of health, education and social inclusion. Skills and technology development will drive our action to transform Africa. Our main areas of focus are agriculture and food security, infrastructure, governance, regional integration, gender or fragile states. Our main area of focus is skills development and innovation through better technology adaptation. We will not spare any efforts to solve the difficult and painful problem of unemployment and underemployment among youth and women. To attain this objective, we will address the skills mismatch in the labour market and low productivity in the informal sector, a major provider of jobs for youths and women. We are also strongly encouraging social entrepreneurship and an economic policy that promotes job creation. We have created a new educational model that underscores new opportunities offered by the private sector and ICTs. The provision of distance learning and training thanks to ICTs will enable African youths to acquire skills that meet the labour market’s future needs. Furthermore, we are strengthening our efforts to accelerate the transformation of technical and professional education to foster innovative entrepreneurship and productivity. This will enable the continent to better position itself in the value chains, especially in the agricultural sector. The African Development Bank is currently focusing its efforts on the development of critical skills in various economic sectors, especially infrastructure and natural resource management for improved competitiveness. It will develop science, technology, engineering and mathematics skills. Furthermore, it will create regional knowledge and excellence networks to generate cross-border development and knowledge-sharing opportunities. If our focus has been mainly on skills and technology, the 2011 Arab Spring and the recent crisis in Burkina Faso have brought to light the urgent need to create jobs for youths, improve social inclusion and establish safety nets. The continent’s population explosion coupled with the rise of an incredibly well educated and connected youth, will result in very high demand for social services. The population will increasingly ask for accountability and more fairness. That is why we have included among the pillars of our strategy two important dimensions. The first is accountability through the strengthening of the participation of the voiceless, especially youths, women and marginalized groups in the delivery of services. The second is the creation of inclusive systems to ensure the development and social advancement of the poor and vulnerable groups and their release from the poverty trap. Generally, 40 to 60% of public expenditure is devoted to social sectors (education, health, social protection programmes). However, if AfDB governance programmes focus primarily on public finance management, we will henceforth dedicate ourselves more to governance aspects in education and health programmes. This movie will help you discover some of our financial inclusion programmes, ranging from support for young entrepreneurs through start-up capital to the creation of the first IVY-league University.

Publié le

09/03/2015 19:47

Pour une vie meilleure: Des projets de développement humain de la BAD à fort impact au Maroc, en Tunisie et au Rwanda

Pour une vie meilleure: Des projets de développement humain de la BAD à fort impact au Maroc, en Tunisie et au Rwanda

L’avenir de l’Afrique est entre les mains de sa jeunesse! Les jeunes représentent plus de 60% de d’une population qui compte un milliard d’habitants. Une population qui aura plus que doublé en 2050. L’Afrique aura la main-d’œuvre la plus abondante en 2040, surpassant la Chine et l’Inde. Le capital humain est au cœur de la réflexion – et de l’action ! – de la BAD pour tirer profit des immenses gisements de richesse de l’Afrique. Ce film raconte l’histoire de femmes et d’hommes dont la vie a été transformée grâce aux projets de développement humain financés par la Banque africaine de développement (BAD), dans les domaines de la santé, de l’éducation et de l’inclusion sociale. Le développement des compétences et de la technologie constituera le fer de lance de notre action pour la transformation de l’Afrique. Nos domaines d’intervention prioritaires sont l’agriculture et la sécurité alimentaire, l’infrastructure, la gouvernance, l’intégration régionale, le genre ou encore les États fragiles. Notre centre d’intérêt principal réside dans le développement des compétences, et l’innovation à travers une meilleure adaptation de la technologie. Nous ne ménagerons pas nos efforts pour résoudre l’épineux et douloureux problème du chômage et du sous-emploi des jeunes et des femmes. Pour y arriver, nous nous attaquerons à l’inadéquation des compétences sur le marché du travail et à la faible productivité qui prévaut dans le secteur informel, gros pourvoyeur d’emplois pour les jeunes et les femmes. Nous encourageons également fortement l’entreprenariat social ainsi qu’une politique économique qui favorise la création d’emplois. Nous avons mis en place un nouveau modèle éducatif qui met l’accent sur les nouvelles opportunités offertes par le secteur privé et les TIC. L’offre d’enseignement en ligne et d’apprentissage adapté qui en découle permettra de doter la jeunesse africaine des compétences qui répondent aux exigences du marché du travail de l’avenir. Par ailleurs, nous sommes en train de renforcer nos efforts pour accélérer la transformation de l’enseignement technique et professionnel de manière à encourager l’entreprenariat innovant et la productivité. Cela permettra au continent de mieux se positionner sur les chaînes de valeur, surtout dans le secteur agricole. La Banque africaine de développement axe actuellement ses efforts sur la mise en place des compétences cruciales dans divers secteurs économiques, notamment l’infrastructure et la gestion des ressources naturelles en vue d’une compétitivité accrue. Elle développera les compétences en science, technologie, ingénierie et mathématiques. Elle créera, en outre, des réseaux régionaux de connaissances et d’excellence pour offrir des possibilités de développement et de partage transfrontière du savoir. Mais si notre action porte essentiellement sur les compétences et la technologie, le printemps arabe de 2011 et récemment la crise au Burkina Faso a révélé au grand jour la nécessité criante de créer des emplois pour les jeunes, d’améliorer l’inclusion sociale et de mettre en place des filets de sécurité. L’explosion démographique, combinée à la montée en puissance d’une jeunesse incroyablement bien éduquée et connectée, va se traduire par une forte demande sur les services sociaux. Les gens exigeront de plus en plus de comptes et réclameront plus d’équité. Voilà pourquoi nous avons inscrit parmi les piliers de notre stratégie deux dimensions importantes. La première : l’obligation de rendre compte, en renforçant la participation des sans-voix, en particulier des jeunes, des femmes et des groupes marginalisés à la prestation des services. La seconde dimension : la mise en place de systèmes inclusifs pour garantir l’évolution et la promotion sociale des pauvres et des groupes vulnérables et leur sortie du piège de la pauvreté. D’une manière générale, 40 à 60% des dépenses publiques sont consacrées aux secteurs sociaux (éducation, santé, programmes de protection sociale). Mais si les programmes de gouvernance de la BAD scrutent avant tout la gestion des finances publiques, nous allons désormais nous attacher davantage aux aspects de gouvernance dans les programmes d’éducation et de santé. Ce film vous emmènera à la découverte de quelques-uns de nos programmes d’inclusion financière, allant de l’appui aux jeunes entrepreneurs, par le biais de capital de démarrage, à la création de la première université du rang de l’IVY League.

Publié le

09/03/2015 18:56

Maroc: Une nouvelle dynamique économique

Maroc: Une nouvelle dynamique économique

Maroc: Une nouvelle dynamique économique Le Maroc a une population jeune et dynamique. Pourtant, ces jeunes et d'autres adultes désireux d'améliorer leur quotidien et celui de leurs familles butent souvent sur un système financier guère enclin à accorder des prêts sans contreparties réelles. Un jeune entrepreneur souhaite-t-il développer son entreprise? Un chef de famille songe-t-il à acheter une maison? Leur projet avortait par manque de garanties ou de contreparties réelles. Ce schéma est en train de voler en éclats grâce à un projet visant à améliorer l'accès aux services financiers et le renforcement de la gouvernance du secteur. Il contribue ce faisant à réduire la pauvreté, à stimuler les petites entreprises et à faciliter l'accès au logement social. La Banque africaine de développement et d'autres institutions internationales ont fourni un financement de plus de 500 millions de dollars pour ce programme.

Publié le

23/02/2015 16:02

Reportage de France24 sur la centrale solaire de Ouarzazate au Maroc

Reportage de France24 sur la centrale solaire de Ouarzazate au Maroc

Publié le

23/07/2013 15:55

High Level Seminars Closing Event: Leadership for Transformation - Clôture des Séminaires de haut niveau : Leadership pour la transformation

High Level Seminars Closing Event: Leadership for Transformation - Clôture des Séminaires de haut niveau : Leadership pour la transformation

Publié le

01/07/2013 10:12

High Level Seminar on Social Business Development

High Level Seminar on Social Business Development

Séminaire de haut niveau sur le développement de l’entreprenariat social

Publié le

01/07/2013 10:06

Chief Executive Officers (CEO) Dialogue: Business and Government: It takes two to tango?

Chief Executive Officers (CEO) Dialogue: Business and Government: It takes two to tango?

Dialogue des Chefs d’entreprises : Entreprises et pouvoirs publics – Pour valser, il faut être deux ?

Publié le

01/07/2013 10:06

Closing Press Conference

Closing Press Conference

Conférence de presse de clôture

Publié le

01/07/2013 10:05

Formal Opening Ceremony of the 2013 Annual Meetings

Formal Opening Ceremony of the 2013 Annual Meetings

Ouverture officielle des Assemblées annuelles 2013

Publié le

01/07/2013 10:03

Illegal Trade in Wildlife: A Rising Threat to Development

Illegal Trade in Wildlife: A Rising Threat to Development

Le commerce illicite d’espèces de la faune sauvage, une menace croissante pour le développement

Publié le

01/07/2013 09:59

Fourth Sitting of the Boards of Governors: Closing Session of the 2013 Annual Meetings

Fourth Sitting of the Boards of Governors: Closing Session of the 2013 Annual Meetings

Quatrième séance des Conseils des Gouverneurs : Séance de clôture des Assemblées annuelles 2013

Publié le

29/06/2013 23:30

High Level Debate: Is this Africa’s Hour?

High Level Debate: Is this Africa’s Hour?

Débat de haut niveau : L’heure de l’Afrique a-t-elle sonné ?

Publié le

29/06/2013 22:49

Gouvernor’s Dialogue: Africa’s Transformation (Part2)

Gouvernor’s Dialogue: Africa’s Transformation (Part2)

Dialogue des gouverneurs sur la transformation de l’ Afrique (Part2)

Publié le

29/06/2013 22:49

Gouvernor’s Dialogue: Africa’s Transformation (Part1)

Gouvernor’s Dialogue: Africa’s Transformation (Part1)

Dialogue des gouverneurs sur la transformation de l’ Afrique (Partie 1)

Publié le

29/06/2013 22:40

Best of BAD 2013

Best of BAD 2013

Publié le

29/06/2013 19:55

BADMAROCVF

BADMAROCVF

Publié le

29/06/2013 19:53

Presentation of the 2013 Review of Development Effectiveness

Presentation of the 2013 Review of Development Effectiveness

Présentation : Revue 2012 de l’efficacité du Développement

Publié le

29/06/2013 19:11

Presentation financière - Financial Presentation

Presentation financière - Financial Presentation

Publié le

14/06/2013 12:13

BAD – MAROC : un partenariat d'excellence

BAD – MAROC : un partenariat d'excellence

Publié le

06/06/2013 17:01

BAD – MAROC : un partenariat d'excellence (arabe)

BAD – MAROC : un partenariat d'excellence (arabe)

Publié le

31/05/2013 14:21

La centrale thermo-solaire Ain Beni Mathar, Maroc (2011)

La centrale thermo-solaire Ain Beni Mathar, Maroc (2011)

Publié le

23/05/2013 11:57

Mots clés
Croissance économique Economy China And Monetary Forum Sensibilisation Women 5 priorités Week Entrepreneuriat Bilan Nourriture Tunisie Risk; financing; financial; africa’s; agriculture; kenya Business Développement Abidjan-lagos; corridor Prévention Conference High 5s 50 Egalité Energie Rural électricité;new deal Solar complex Entrepreneur Agricullture Sommet United kingdom énergie Biochar Genre Cancer du sein Aec Adf 2016 2016 annual meetings; assemblées annuelles 2016; aa 2016; am 2016; lusaka; zambia; zambia Financial Business incubators Croissance démographique Agreement Spain Nutrition; akinwumi adesina; african development bank; bad; afdb Idev 2015; idev; strengthening; impact; development Cso Sahanivotry Aéroport Innovation; development; financial inclusion; innovative solutions; ideas; technology; Fonds vert Solaire Food security Ceo forum; ceo forum 2016 Sécurité alimentaire Economic Santé Innovation; emploi; entrepreneuriat Bétail Gambie Japon Climat; solaire; maroc; énergie Climat; cop21; paris; africa; afrique Transfert d'argent Infrastructures Presentation Dark Kigali Energy Congo Environment High5 Cop 21 Awards 10 ans Day Assurance maladie Hela bousnina Intégration régionale Solar Africaine Réformes financières Bad; afdb Afrique Corruption Gender Gendre Netherlands Argentine Japan Diffa Science Niger Côte d'ivoire Food Anniversary Anti-corruption day Rwanda Rising threat Maternal Entreprises rurales Paiement Regional integration Geothermal Rencontres Jeunes entrepreneurs Education Ouganda Ebola Developing Special envoy ; international women's day; gender Aguégués Industrie Royaume-uni Ader Orange Famille; family Surveillance Gouverneurs Health Woman Africa Projet Technologie Afdb Transformation Burundi Idev 2015; impact; evaluation; developement; renforcement Afdb projects; jobs; youth électricité Cop21; climat; paris; africa; afrique For Annual meetings India Animal disease Thermo-solaire Sudan Meetings; aa 2016; am 2016; lusaka Empowering The fufulso sawla road Eau Mozambique Production Donald Bad Environnement Noor Airport Agriculture Tanzanie 2014 Payment Infrastructure Yunus Reportage Institut Special working luncheon Modernisation Finlandegovernor Gabon Social inclusion Fad 2013 Statement Campagne Drogba Agripreneurs Développement humain Switzerland Dépistage Climate change Banque centrale de tunisie 2010 Rdc Bovine Passeport africain Partenariat Human capital Boma Luzaka Sanitation Donald kaberuka Climat Human Outlook Africa; energy; electricity; power; new deal; Afrique;énergie Mortality Sirleaf Iita Cop21; climat; afdb; bad; paris;france;afrique;africa Livestock Zambia Un an Avion Croissance inclusive Complexe solaire Egypte Afrique de l'ouest Egypt Agro Fad 14; adf 14; fad; adf Ceremony of presidential Praia Kenya One year Intégration Sustained economic Pan african Entrepreneurs énergie environnement Economies Health; forum; africa health forum; santé Maladies animales Banque de tunisie Canada Écologie Governor Ifpri Management project Medical Food; creative industries Foret Ghana Transport sector 50 years Institute Aéronautique Zambie Social Usa Illegal trade Behiry Sahara Developpment Bénéficiaires Cop Zanzibar Green fund Fad 13; adf Mountains Bassins versants Déjeuner; ambassadeurs; adesina Uganda Faune sauvage Ivory coast Projects Assistance médicale Suisse 2cologie Pauvreté Water Maternelle Presidence Croissance Pays-bas Sécurisation University New york External power Speech Micro finance Atf 2015 France24 2012 Femme Centrale 2016 annual meetings; assemblées annuelles 2016; aa 2016; am 2016; lusaka; zambie; zambia; energy; climate 6 months Ceo forum Development Coda Espagne Ain beni mathar Saïd bourjij Spot Rurale Assistance Inde Anrc; strategy; mining indaba 2016; cape town; south africa; afrique du sud Aviation Maroc; rabat Muhammad Remerciements Innopitch; changing the bank; idea; innovation Mali Hydro-éléctrique élevage Water resources Project Paris President Ecology Crise Soudan Madagascar Integrity Gambia Interview Montagnes Seep Conférence Economique Gouverneur 2015 Liberia éducation Discours Avca Excellence Finland Electricity Assemblées annuelles Belgium Technology One year on France Impacts Lusaka Caiip Environnement des affaires Road Geraldine fraser-moleketi; envoyée spéciale; bad genre; Cop21 Benificiaries Partnership économie Compétences Ketta Adf14 Private equity investments Africain Commerce illicite Tanzania Mortalité Gouvernance Climate change; 2016 assemblées annuelles Changement climatique Agricultural Belgique Kaberuka Monétaire Secteur privé Riz Climate Industry sector Fad14 Lancement 2016 annual meetings; assemblées annuelles 2016; aa 2016; am 2016; lusaka; zambie; zambia Les rebranding africa awards 2014 Violence Djoum Infrastructure hydro-éléctrique Marrakech Highs5 Inclusive growth Africa; borders; visa openness; rwanda; mauritius; frontières Signature Crises Route Director Evénements Ouidah Portugal Assainissement Pavillon africain Drc Chine Didier Equality Population Private sector African Transport Anniversaire Shenggen fan Meeting Mamoun 2015 united nations climate change conference Socio-economiques